Pourquoi mon chien ou mon furet sent-il si mauvais ?
Mauvaises odeurs du chien et du furet

Les odeurs que dégage votre Loulou vous dérangent, mais ce n’est pas de sa faute. Plusieurs explications possibles :

  • il est sale
  • ses glandes sébacées sécrètent du sébum, un corps gras indispensable à la protection de son pelage, en excès ;
  • la présence de bactéries et levures qui colonisent sa peau et son pelage : sa flore cutanée est perturbée

Découvrez nos solutions pratiques afin d’éliminer ces odeurs repoussantes.

Et s’il suffisait d’un bon bain ?

On y pense en premier et l’on a raison : le défaut d’hygiène figure en tête de liste. 

Dans ce cas, un shampoing régulier adapté nettoiera sa fourrure et assainira sa peau sans la dessécher. 

L’usage de l’eau et d’un produit lavant demeure toujours la méthode idéale pour un nettoyage en profondeur. L’action simultanée du shampoing et du massage de la peau aide au décollement des salissures du pelage. 

Si le temps vous manque, vous trouverez des mousses sans rinçage de qualité.

 

Quand le microbiote cutané se dérègle

Il arrive qu’un pelage malodorant soit dû au déséquilibre de la flore microbienne, présente sur la peau.

Toutes les bactéries ne se révèlent pas nocives, loin de là. Le microbiote, qu’il soit cutané ou intestinal, contient un grand nombre de micro-organismes, vivant en parfaite harmonie. 

Cependant, il arrive qu’une colonie de bactéries pathogènes se développe de manière excessive. L’équilibre de la flore s’en trouvant perturbé, il peut en résulter des problèmes cutanés. 

 

La séborrhée en cause

Comme nous, le chien ou le furet peut aussi être atteint d’une maladie de peau, appelée séborrhée. Produit en excès, le sébum occasionne alors l’apparition d’une peau grasse, accompagnée d’odeurs désagréables.

Certaines races de chiens y sont prédisposées : cocker, berger allemand, basset hound ou encore doberman.

Le furet, quant à lui, est connu pour exhaler de fortes odeurs musquées, provenant de sa peau et de ses glandes anales, surtout chez les mâles non castrés.

 

Lutter contre les mauvaises odeurs : des solutions existent !

Autant le dire tout de suite, il est parfaitement inutile de tenter de dissimuler les émanations de votre animal en utilisant un quelconque parfum. D’abord, il en serait incommodé et ce moyen ne traiterait pas la source du problème.

Heureusement, certaines substances, comme les huiles essentielles, lorsqu’elles sont parfaitement dosées, permettent de réguler l’activité des glandes sébacées et de corriger les déséquilibres du microbiote. 

Mentionnons aussi les agents prébiotiques, des éléments nutritifs permettant de favoriser le développement des bactéries bénéfiques. Ainsi stimulées, celles-ci participent au renforcement des défenses cutanées. 
 

Une consultation vétérinaire est recommandée, car la mauvaise odeur peut être le signe d’une autre maladie (infection cutanée, maladie hormonale…).


SELECTION DERMOSCENT®

Le shampoing Essential 6® Sebo Shampoo hydrate et permet de réguler l’activité des glandes sébacées, tout en désodorisant.

Pas le temps pour un shampoing ? Essential Mousse® vient à votre secours car il ne nécessite pas de rinçage. Il nettoie efficacement tout en maintenant l’hydratation cutanée.

Les monodoses Essential 6® spot-on sont un bon complément aux produits d’hygiène car elles permettent d’espacer les shampoings. Elles aident à réguler la production de sébum et agissent contre les mauvaises odeurs.

Le besoin de votre animal

 

Nettoyer, hydrater et désodoriser votre animal

 

Nettoyer votre animal sans eau

 

Diminuer les odeurs fortes, due aux sécrétions des glandes sébacées

Dermoscent