L’arthrose chez le chien et le chat
Arthrose chez le chien et le chat

L’arthrose est une affection chronique dégénérative résultant de l’usure du cartilage articulaire qui peut toucher plusieurs zones : hanches, genoux, épaules, coudes…

Origine

Le cartilage qui recouvre les os au niveau des articulations se dégrade naturellement avec le vieillissement, de façon progressive et irréversible (arthrose primaire). Certains facteurs peuvent accélérer le processus (arthrose secondaire):

  • des malformations congénitales entraînant un dysfonctionnement articulaire comme les dysplasies chez les grands chiens ou la luxation des rotules des chiens de petites races,
  • un traumatisme,
  • le surpoids augmente les risques et accélère le vieillissement articulaire.

 

Quels sont les signes ?

Chez le chien, on observe une réduction de l’activité : il a du mal à se lever de son panier, perd de l’enthousiasme à sortir en balade... Apparaissent ensuite des raideurs (par exemple : difficultés à lever la patte pour uriner) et une fonte musculaire, des boiteries et des plaintes lors de certains mouvements. En cas de crise d’arthrose aiguë (liée à des variations de température/humidité, un effort physique intense), le chien peut se lécher les articulations, montrer de l’agressivité (manifestation de la douleur) et un blocage total de l’articulation (ankylose) peut survenir.

Bien que toutes les races soient concernées par l’arthrose, les chiens de grande taille présentent fréquemment des anomalies congénitales au niveau des hanches ou des coudes qui les prédisposent : labrador, rottweiler, berger allemand…
Le chat passera plus de temps couché, aura des difficultés à sauter sur les meubles ou sur son arbre à chat et la toilette deviendra difficile. Certaines races sont également prédisposées aux dysfonctionnements articulaires (Maine Coon, et Abyssin). 

 

Que faire ?

Prévention 
Le dépistage précoce est primordial. Pour les animaux âgés, une consultation gériatrique annuelle chez votre vétérinaire est conseillée à partir de :

  • 10-11 ans pour les chats et les chiens de petite taille
  • 9 ans pour les chiens moyens 
  • 7 ans pour les grands chiens 

Les anomalies articulaires devront être surveillées chez les races prédisposées.

Alimentation, exercice
L’utilisation de chondroprotecteurs , pour limiter la détérioration du cartilage, sous forme d’aliments complémentaires ou intégrés dans l’alimentation donne de bons résultats sur le long terme.
Dans tous les cas un contrôle du poids de l’animal est primordial.
Une activité physique régulière et modérée est recommandée.

Physiothérapie
La balnéothérapie et la laser thérapie sont de plus en plus utilisées mais nécessitent des séances régulières. 
Les massages permettent de soulager les douleurs.
L’ostéopathie et l’électrostimulation sont des mesures complémentaires qui peuvent aider à soulager certains animaux.

Traitement médical/chirurgical
Selon le stade de l’arthrose, votre vétérinaire prescrira ou non un traitement anti-inflammatoire adapté (crise aiguë). 
Dans les cas les plus sévères, le recours à la chirurgie peut être nécessaire.

Dr Vanessa Marmolejo, vétérinaire


SELECTION DERMOSCENT® 

La formule de SILVER Massage Oil contient des actifs naturels (arnica, curcuma, huiles essentielles…) qui aident à soulager les douleurs musculaires et articulaires tout en protégeant et nourrissant la peau. Cette huile sèche à la texture non collante facilite le massage. À utiliser aussi bien en post-opératoire ou crise d’arthrose aiguë qu’en entretien de l’arthrose chronique, selon les conseils de votre vétérinaire.

Le besoin de votre animal

 

Soulage les problèmes de mobilité

Dermoscent