Infections urinaires du chien et du chat: comment les éviter?
Infections urinaires du chat et du chien

Comme les humains, les chiens et chats peuvent présenter des problèmes urinaires. Les infections du tractus urinaire sont les plus fréquentes après les infections cutanées. Parfois difficiles à détecter, ces troubles urinaires doivent être pris au sérieux car ils peuvent devenir récurrents et affecter lourdement le confort de vie de nos compagnons.

Infections urinaires du chien et du chat : qu’est-ce que c’est ?

Appelées infections du tractus urinaire (ITU) en médecine vétérinaire, ces affections regroupent les atteintes du haut appareil urinaire (rein, uretères) ou du bas appareil urinaire (vessie, urètre). Les ITU sont caractérisées par la présence et la multiplication de bactéries dans l’appareil urinaire.
Schéma de l’appareil urinaire canin

Causes et facteurs de risques des infections urinaires

Chez le chat :

Les infections de l’appareil urinaire sont relativement rares et souvent consécutives à des sondages lors d’obstruction de l’urètre chez le mâle. Ces blocages de l’écoulement d’urine sont liés à la présence de calculs ou de bouchons muqueux dans l’urètre.

Chez le chien :

Les infections du tractus urinaires sont majoritairement des infections urinaires « ascendantes » (développement de germes d’origine intestinale ou cutanée qui remontent le long de l’urètre). Les femelles y sont plus prédisposées (urètre plus court).

Dans les deux espèces, des traitements au long-terme par des corticoïdes (lors d’affections cutanées récidivantes) ou par d’autres immunomodulateurs (lors de maladies auto-immunes) peuvent favoriser l’apparition d’infections urinaires, suite à la diminution des défenses de l’organisme.

Symptômes et diagnostic

Les symptômes d’une infection du tractus urinaire sont multiples : l’animal urine en petite quantité mais plus souvent, avec parfois du sang dans les urines ; il peut ressentir de la douleur et se lécher la région génitale. Peuvent parfois s’ajouter des signes généraux : abattement, perte d’appétit, fièvre... surtout lors d’infections hautes (rénales).

Pour réaliser le diagnostic et identifier les causes, le vétérinaire procèdera à un prélèvement urinaire qu’il analysera afin de rechercher des germes, des cristaux et/ou du sang. Radiographie et échographie aideront à mettre en évidence calculs, tumeurs... Une analyse sanguine pourra renseigner sur l’existence de certaines maladies favorisant les ITU, comme par exemple le diabète et la maladie de Cushing.

Traitement et prévention des infections urinaires

Le traitement immédiat consistera en la prescription d’antibiotiques adaptés et, si nécessaire, l’administration d’antalgiques et d’anti-inflammatoires. S’il existe une cause sous-jacente (tumeur, malformation, diabète…), elle sera prise en charge dans la mesure du possible.

Pour limiter les récidives : on veillera à ce que l’animal dispose d’eau fraîche à volonté, boive suffisamment et puisse uriner aussi souvent que nécessaire (maintenir la litière du chat propre et sans odeur, sortir le chien régulièrement). Par ailleurs, certains aliments complémentaires pourront se révéler fort utiles en renforçant les défenses du tractus urinaire et en permettant ainsi de prévenir les infections.

Dr. Isabelle Mennecier, vétérinaire


 


SÉLECTION DERMOSCENT®

 

Uti-Zen® contient un ingrédient aux vertus reconnues dans les infections du tractus urinaire : la canneberge, un fruit riche en proanthocyanidines qui empêchent l’adhérence de bactéries (principalement E.coli) sur les parois du tractus urinaire.
 

Le besoin de votre animal

 

Favoriser le confort urinaire

Dermoscent