Hyperkératose chez le chien : une maladie de peau à surveiller
Hyperkératose chez le chien

La kératine est une protéine, et le constituant principal des poils, plumes, cornes, griffes, becs de la plupart des animaux.
L’hyperkératose du chien est une maladie de peau correspondant à une production excessive de kératine, notamment au niveau de la truffe et/ou des coussinets ; elle entraîne dans ces zones un épaississement et un durcissement de la peau, pouvant aller jusqu’au craquèlement de celle-ci, favorisant ainsi l’apparition d’infections secondaires.
Il s’agit d’une maladie évolutive, qui apparaît le plus souvent de façon progressive, et qui peut être source d’inconfort pour le chien.

Quelles causes ?

Les causes d’hyperkératose sont variées ; parmi les plus fréquentes peuvent être citées :

- Causes héréditaires et génétiques : « kératodermie naso-plantaire » du Dogue de Bordeaux et de l’Irish terrier, « parakératose nasale » du Labrador... Généralement, les troubles peuvent apparaître assez tôt, entre 4 et 9 mois.

- Certaines maladies :

  • parasitaires (leishmaniose)
  • infectieuses (Maladie de Carré)
  • auto-immunes  (Pemphigus foliacé)
  • alimentaires (carence en Zinc).

- Âge :

  • Hyperkératose du vieux chien : la peau s’épaissit en vieillissant, contrairement à l’homme, surtout aux points d’appui, d’où la formation de cals.
  • Hyperkératose des coussinets associée chez le chien âgé à une maladie chronique du foie ou une tumeur du pancréas (syndrome hépatocutané)

Quels symptômes ?

Les lésions d’hyperkératose touchent essentiellement la truffe et les coussinets, plus rarement d’autres endroits du corps (bord des oreilles, peau du ventre, zones de frottements, cals...). La truffe peut s’épaissir, se dépigmenter, parfois présenter des croûtes, ce qui lui donne un aspect sec et rêche. Il arrive que la peau se fissure, provoquant des saignements.

Les coussinets deviennent plus épais, rugueux et parfois plus durs. Dans certains cas, l’épaississement peut être assez spectaculaire. L’inflammation locale et les crevasses très fréquentes font souffrir les chiens et peuvent occasionner des boiteries.

Quelle prise en charge ?

En présence de lésions d’hyperkératose, le vétérinaire recherchera une possible cause sous-jacente afin de pouvoir la prendre en charge spécifiquement. De même, s’il y a infection des lésions, un traitement antibiotique pourra être prescrit.

Toutefois, en premier lieu, des traitements locaux sont nécessaires pour améliorer le confort et/ou l’esthétique au niveau de la truffe et des coussinets.

Localement, des pommades émollientes spécialement formulées vont ramollir la couche cornée épaissie, et favoriser ainsi la pénétration d’autres principes actifs. Parmi ceux-ci, des kératolytiques (qui vont ramollir et/ou dissoudre la kératine) et des substances hydratantes, décongestionnantes, qui vont permettre à la peau de retrouver sa souplesse. Sur la truffe, les produits seront choisis pour leur rapidité de pénétration et leur innocuité, compte-tenu du possible léchage par l’animal.

Des applications fréquentes (deux à trois fois par jour) permettront une amélioration rapide des symptômes puis une application quotidienne en entretien limitera les récidives. 

Dr. Isabelle Mennecier, vétérinaire


SÉLECTION DERMOSCENT®

 

Dermoscent® a développé un baume résistant à l’eau particulièrement adapté aux problèmes d’hyperkératose de la truffe et/ou des coussinets chez le chien. Sa formule contient des ingrédients bio-certifiés et est très bien tolérée : huile végétale de soja aux propriétés émollientes & hydratantes et huile essentielle de cajputi apaisante & purifiante.

Le besoin de votre animal

 

Réparer, hydrater et assouplir la peau des coussinets et de la truffe

Dermoscent