Chien et chat : Gérer son stress au naturel
Stress du chien et du chat

Comme les humains, les animaux peuvent être sujets au stress. Le chien ou le chat peut être amené à développer des comportements indésirables qui sont simplement une réponse face à son mal-être. Le propriétaire doit être attentif à l’apparition de symptômes inquiétants et pouvoir détecter la source de ce stress. Un traitement naturel peut être mis en place afin qu'il puisse retrouver calme et sérénité.

Les symptômes d'un animal stressé

 

Le propriétaire doit s'assurer du bien-être de son animal. Il est important que son poilu soit bien dans ses pattes. Il faut donc se montrer attentif au moindre changement de comportement :

  • Un comportement inapproprié : L'animal est agressif avec son maître et/ou se bagarre avec les autres animaux.
  • Une malpropreté soudaine : Il urine et défèque dans des endroits inadaptés.
  • Une augmentation de l'appétit : L'animal est en constante demande de nourriture.
  • Une perte d'appétit : Il refuse de s'alimenter et le propriétaire peut observer une perte de poids significative.
  • Un problème de peau : L'animal se gratte, perd ses poils et se lèche de façon inhabituelle.
  • Une hyperactivité : Il fait ses griffes partout ou abîme le mobilier, il aboie ou miaule (selon les espèces) sans raison apparente.
  • Un refus de jouer : L'animal part se cacher et s'isole toute la journée. Il refuse l'activité physique.


Bien identifier la cause de ce stress


Certaines situations favorisent l'apparition du stress chez un animal. Celui-ci est très attaché à ses repères, une perturbation dans son environnement ou une situation inhabituelle peut donc déclencher chez lui, une anxiété qu'il faudra rapidement repérer :

  • Une séparation : La solitude et l’ennui ressentis par votre animal peuvent le faire souffrir. Il faudra alors l’habituer progressivement à être seul pour éviter l’apparition de ce qu’on appelle « l'anxiété de séparation » : tout d’abord pendant 30 minutes puis 1 heure, 2 heures, etc.
  • Un rythme de présence inhabituel : la présence récurrente de ses maîtres suivie d’une absence prolongée comme cela a été le cas pendant cette période de confinement/déconfinement peut aussi perturber la routine des animaux et créer de l’anxiété.
  • Un déménagement : Un nouvel environnement est une source de stress pour un animal. Celui-ci perd son territoire et doit faire face à de nouveaux repères.
  • Une nouvelle cohabitation : L'arrivée d'un nouvel animal ou d'un nouveau-né peut le perturber, il peut voir cet inconnu comme un intrus sur son territoire.
  • Une adoption : L’animal adopté arrive dans un nouvel environnement et semble perdu. Il faut lui laisser le temps de s'acclimater.
  • Un trajet en voiture : Le transport peut s'avérer compliqué si l'animal n'est pas habitué. L'apprentissage progressif reste la meilleure solution avec un traitement adapté. Il peut être utile d’associer la voiture à quelque chose de positif pour l’animal (jeu, récompense…).
  • Une visite chez le vétérinaire : Il est fréquent qu'un animal soit tétanisé dans la salle d'attente du vétérinaire. Celui-ci sent les phéromones laissées par les précédents congénères.
  • Des bruits étranges : Des travaux, un orage ou des feux d’artifices sont une source de stress car ils sont soudains et extrêmement bruyants.
  • Une maladie sous-jacente : Une consultation vétérinaire est vivement conseillée afin d'écarter tout risque de maladie (articulaire, rénale, cardiaque...).


Prendre en charge l'animal stressé


Dans un premier temps, il est nécessaire d'avoir l'avis d'un vétérinaire afin d'écarter tout risque de maladie. Lors de la consultation, il pourra établir un diagnostic et proposer des solutions à visées comportementales pour traiter le stress de l'animal :

  • Faire appel à un vétérinaire comportementaliste diplômé est une bonne solution. Ce spécialiste aidera le propriétaire à mieux comprendre les raisons du mal-être de l'animal et mettra en place une thérapie comportementale.
 
  • L'environnement doit être aménagé :
  • Chez le chat : Il est important de rappeler qu'un chat est un animal territorial et qu'il apprécie sa petite routine. Il faudra veiller à ne pas déplacer ses affaires personnelles afin d'éviter tout stress inutile lié à un changement d'environnement.
  • Chez le chien : Son couchage, sa gamelle d'eau et ses jouets doivent rester accessibles pour le rassurer. Lors des promenades, il est essentiel qu'il se dépense physiquement et mentalement.
Des produits naturels peuvent donner un coup de pouce à l'animal. L'utilisation de l'aromathérapie est intéressante. En stimulant les voies olfactives, il est possible d’induire des sentiments et émotions spécifiques comme un effet relaxant. En effet, le chien et le chat ont un sens de l'odorat très développé. Cette aptitude olfactive est en relation avec l'organe de Jacobson. Celui-ci permet à l'animal de capter et d’'amplifier les odeurs positives perçues (huiles essentielles, phéromones, etc.).


Céline Taphaléchat.

Diplômée Auxiliaire de Santé Animale et CCAD chat.
Blogueuse Une Belle Vie De Chat.
http://www.unebelleviedechat.com/


Zoom sur le dermo-collier Aromacalm®

C'est un collier conçu pour calmer l'animal et apaiser sa peau. Il est efficace pour la gestion du stress et des problèmes de peau associés chez le chien et le chat.

Son mode d'action associe l'aromathérapie par voie olfactive et la phytothérapie par voie cutanée. Pour calmer l'animal stressé, le collier Aromacalm® contient des huiles essentielles de lavande et d'armoise. L'huile de chanvre permet quant à elle d’apaiser et d’hydrater la peau.
Doté d'un système anti-étranglement pour les chats, le collier Aromacalm® existe en deux tailles adaptées à la morphologie du chien et du chat. Il permet une diffusion en continue des actifs pendant un mois.

Le besoin de votre animal

 

Calmer l'animal stressé et apaiser sa peau

Dermoscent