Chat et grossesse : quels sont les risques ?
Chat et grossesse : quels sont les risques ?

La grossesse d’une femme est une joie qui s’accompagne de plusieurs contraintes à commencer par son alimentation ! Son médecin lui parlera de salmonellose, de listeria, de toxoplasmose… et pourra lui poser une question tout à fait étonnante : « Avez-vous un chat ? ».

Mais quel est donc le rapport entre chat et grossesse ?

Le chat peut être porteur d’un parasiteToxoplasma gondii, qu’il attrape en chassant des animaux (souris, oiseaux) et qui se loge dans ses intestins. Le parasite est ensuite véhiculé par les excréments du chat ce qui peut mener à une contamination de la femme enceinte par le biais de la litière, c’est la toxoplasmose.

Quant au chat d’appartement, ses chances d’être porteur du parasite sont moindres à condition qu’il ne mange pas de viandes crues ni d’aliments mal nettoyés et qu’il n’y ait pas de souris dans l’appartement !

La toxoplasmose : qu’est-ce que c’est ?

La toxoplasmose est une maladie parasitaire qui peut être contractée tout au long de la vie mais qui devient dangereuse au moment de la grossesse, il faut donc bien la surveiller. En temps normal, les symptômes passent quasiment inaperçus : un état grippal passager. La personne est alors immunisée à vie. En revanche en cas de grossesse, les risques sont plus importants pour le fœtus chez la personne non immunisée au préalable. La toxoplasmose peut entrainer un ralentissement du développement ou une malformation du fœtus.

La femme enceinte, non immunisée contre la toxoplasmose, doit respecter un régime alimentaire précis car le risque de contamination est beaucoup plus important par l’alimentation que par la manipulation de la litière du chat : éviter les viandes crues ou pas assez cuites qui pourraient être porteuses du parasite, bien laver ses fruits et légumes avant de les consommer et notamment les légumes provenant de la terre (salade, carottes, etc.) pouvant être souillés par les selles des chats.

Une simple prise de sang permet de savoir si la future maman est immunisée et si ce n’est pas le cas, il faudra alors effectuer ce contrôle tous les mois afin d’assurer un suivi.

Chat et femme enceinte : une cohabitation possible !

Si la femme enceinte non immunisée possède un chat, de simples gestes de précautions pourront limiter les risques de contamination.

  • De manière générale, il faut éviter d’être en contact avec tout ce qui est souillé par les excréments du chat. Si l’on est obligé de manipuler la litière, mettre des gants à usage unique.
  • Il ne faut pas oublier que le chat recouvre ses besoins dans sa litière. Et même s’il vit en extérieur, ses griffes sont en contact avec la terre ou le sable. Il faut donc éviter les contacts avec le chat et surtout les griffures.
  • Il est recommandé de bien se laver les mains après chaque câlin.
  • Dormir avec son chat est aussi risqué. Il est donc conseillé de proscrire ce rituel pendant la grossesse.

Lors d’une grossesse, se séparer de son chat est donc inutile, il suffit d’être vigilant et de garder un peu de distance avec sa boule de poils

Dermoscent